SANCTUAIRE
LA MÈRE DE NOTRE LICHEN
LA DOULOUREUSE REINE DE POLOGNE

DÉFILER VERS LE BAS

Esprit d'amour - Pèlerinage des mères à Notre-Dame de Lichen

En la solennité de la Pentecôte, réunis lors de la messe principale. au Sanctuaire de Notre-Dame de Licheń, ils ont remercié pour les dons de l'Esprit Saint reçus lors des sacrements de Baptême et de Confirmation, et ont remercié les mères lors du Pèlerinage des Mères à Notre-Dame de Licheń.

La Fête des Mères à la Maison des Mères, c'est-à-dire le pèlerinage national des mères à Notre-Dame de Lichen, est devenue une occasion de prière sincère pour toutes les mères. 

La maternité est le reflet de l'amour de Dieu pour l'humanité, pour chacune de nous. La beauté de la vie maternelle reflète la beauté de Dieu. Dieu veut le bonheur de chacun de nous et notre proximité.

- "Merci, maman" - c'est ainsi que nous voulons aujourd'hui remercier nos propres mères, tout d'abord par un mot de remerciement - au début de l'homélie, le conservateur du sanctuaire Lichen a exprimé sa gratitude aux mères qui ont été appelées à la maternité, mais désireuses de leur enfant tant désiré ; à ceux qui ont une nouvelle vie sous le cœur, surtout quand elle est menacée ; des mères qui défendent leur vie malgré la maladie ou les circonstances difficiles de l'enfant. Remerciés pour l'amour et la patience dans la conversion des mères dont les enfants s'éloignent de Dieu ; ceux qui sont sortis de la toxicomanie ou qui élèvent seuls des enfants. Il a également attiré l'attention sur les religieuses qui, dans leur maternité spirituelle, embrassent dans la prière tout ce qu'elles rencontrent sur le chemin de leur vocation. - Aujourd'hui, lorsque nous invoquons l'Esprit Saint, nous voulons souligner quelque chose d'extrêmement important : nous avons besoin de Dieu et de son Esprit, de courage et d'unité, car nous sommes nous-mêmes impuissants - a souligné le P. Kumala. - Aujourd'hui, l'unité est en jeu. Entre l'absence de consentement et l'engagement pour le bien commun. Peut-être parce que nous avons oublié le Saint-Esprit ? - a fait réfléchir le conservateur du sanctuaire en soulignant que lorsque nous invoquons l'Esprit Saint, nous appelons à l'amour et au pardon envers nous-mêmes. - Ne disons pas que nous sommes faibles, mais invoquons l'Esprit Saint.

Après la liturgie, les paroles de maman ont apporté les cadeaux en procession jusqu'à l'autel, et avant la bénédiction et l'envoi de Dieu le représentant d'une mère a confié à ses mères la protection de Notre-Dame de Licheń.

Partager la publication

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email
X