SANCTUAIRE
LA MÈRE DE NOTRE LICHEN
LA DOULOUREUSE REINE DE POLOGNE

DÉFILER VERS LE BAS

Journée de prière pour la belle-mère et la belle-fille

La mémoire de Bl. Marianna Biernacka, qui a donné sa vie pour sa belle-fille pendant la Seconde Guerre mondiale, le 12 juillet, au Sanctuaire Notre-Dame de Licheń, une occasion de prier pour de bonnes relations dans les familles.

Réunis dimanche autour de l'autel de la basilique de Licheń sous la direction du P. Janusz Kumala, MIC, le conservateur du sanctuaire, a vécu la journée avec Bl. Marianna Biernacka, le 12 juillet, jour de la lutte et du martyre du village polonais. Marianna, élevée aux autels par St. Jean-Paul II en 1999, parmi les 108 martyrs de la Seconde Guerre mondiale, elle est la patronne de la belle-mère et de la belle-fille. Elle a donné sa vie pour sa belle-fille, Anna, qui, en état de grossesse avancée, a été choisie pour être fusillée lors de la pacification de Leipzig par les Allemands. - Le chemin de notre sainteté est la vie ordinaire de tous les jours. Ce sont nos relations, des gestes empreints d'amour et de patience. C'est l'attitude des parents envers leurs enfants, et plus tard l'attitude des enfants envers leurs parents. Ensuite, vous pouvez voir si la Parole de Dieu porte du fruit - a déclaré le curateur au cours de l'homélie. L'image de Bl. Marianna est située dans la chapelle des 108 martyrs de la Seconde Guerre mondiale dans la partie inférieure de la basilique de Licheń.

"Regardant et ne voyant pas, et entendant, ils n'entendent ni ne comprennent" étaient les paroles de Jésus dans l'Evangile lu selon St. Matthieu. - Dieu le Père nous parle constamment. Cependant, il arrive souvent que nous ne voulions pas entendre, ou que nous entendions mais que nous ne comprenions pas. Et Dieu ne cesse de nous parler pour que nous expérimentions son amour - a noté le P. Janusz Kumala. - Toutes les paroles de Jésus nous amènent à découvrir et à croire que Dieu nous aime - a-t-il souligné et incité les fidèles à se demander si je suis intéressé par ce que Dieu me dit ? Ou sommes-nous comme un rocher et il y a des épines dans notre cœur ? Il n'y a pas d'environnement pour que la semence donne une récolte? - La parabole de l'ouïe est nécessaire car le Christ semeur sème abondamment, sans épargner la semence. Il est important que nous soyons une terre fertile, que la semence porte des fruits dans nos cœurs, comme dans le cœur de la Bienheureuse Marianne, a dit la Marianne.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, les Allemands ont sélectionné 50 habitants de Leipzig pour être fusillés, dont le fils et la belle-fille de Marianna Biernacka. Lorsque la mère a entendu le verdict, elle est tombée et a supplié l'officier de pouvoir aller à la mort en échange de sa belle-fille. Anna élevait une fille de 4 ans et était dans un état avancé de grossesse. Les Allemands ont accepté. Après 2 semaines, ils ont exécuté une exécution au cours de laquelle Anna a perdu son mari et sa belle-mère. La belle-fille sauvée a rappelé qu'ils vivaient modestement avec son mari et sa belle-mère, ils mangeaient dans un bol, mais étaient heureux. - Que nos relations familiales apportent le bonheur. La bienheureuse Marianna nous encourage à prier si quelqu'un éprouve des problèmes dans les relations familiales. S'ouvrir à Dieu qui nous montre comment vivre. Le chemin de la sainteté, ce sont les gestes quotidiens de bonté et d'amour - a souligné le P. Kumala et a confié le peuple rassemblé à Notre-Dame de Licheń, la Patronne du bonheur familial.

Dimanche, il y avait aussi un concert d'orgue dans le cadre du 2e Festival international d'orgue Lichen Basilica Sonans. Des concerts donnés par d'éminents organistes de Pologne et de l'étranger dans la basilique de Licheń résonneront tous les dimanches à 14h30 jusqu'à fin août.

Partager la publication

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email
X