SANCTUAIRE
LA MÈRE DE NOTRE LICHEN
LA DOULOUREUSE REINE DE POLOGNE

DÉFILER VERS LE BAS

st. Père Stanisław Papczyński
st. Stanisław Papczyński, fondateur de la Congrégation des Pères mariaux

Il est né dans une maison paysanne le 18 mai 1631 à Podegrodzie près de Stary Sącz. On lui a donné le nom de John. Il faisait paître ses troupeaux paternels dans les prés près de sa maison familiale et ne se distinguait par rien de spécial. Il avait du mal à maîtriser la lecture et l'écriture. Cependant, comme cela a déjà été dit à plusieurs reprises, la force et la grandeur de l'homme ne résident pas dans ce qu'il ne peut pas, mais dans ce qu'il accomplira malgré de nombreuses adversités. Par conséquent, il convient de mentionner que l'enfant dont l'apprentissage était difficile a grandi en tant que jeune homme diplômé avec succès des écoles, principalement des collèges jésuites de Nowy Sącz, Jarosław, Podoliniec, Lviv et Rawa Mazowiecka. À l'âge de 23 ans, Jan Papczyński était un jeune homme instruit avec de grandes perspectives d'avenir. Ses parents lui ont trouvé une belle et riche candidate pour épouse. Cependant, il rêvait de quelque chose de complètement différent. En juillet 1654, il quitte la maison familiale. Il prit l'habit de l'Ordre Piariste et fut nommé Stanisław de Jésus Marie. Au bout d'un an, il part étudier la théologie à Varsovie où, le 22 juillet 1656, il prononce ses vœux religieux.



"Esclave de Marie"

En mars 1661, à Brzozów près de Krosno, il est ordonné prêtre par l'évêque Stanisław Sarnowski. Pendant un certain temps, il a travaillé comme maître de conférences en rhétorique, mais il ne s'est pas arrêté là. Il se consacra à la prédication et au service au confessionnal. Le plus célèbre de ses pénitents était le nonce apostolique Antoni Pignatelli, qui devint plus tard le pape Innocent XII.

L'année 1670 marque un tournant dans la vie de Stanisław Papczyński. Pendant ce temps, il a quitté l'ordre piariste. Pourquoi a-t-il abandonné sa vie parmi les frères qui avaient été sa famille pendant 14 ans ? Le fondateur de la Congrégation des Pères mariaux pensait que certains piaristes avaient dévié de leur zèle originel pour garder leurs vœux, qu'ils consacraient trop de temps aux plaisirs mondains. Il renouvela lui-même son vœu d'adhérer strictement aux conseils évangéliques. En septembre 1670, il prend l'habit blanc pour symboliser la pureté immaculée de la Mère de Dieu. Il voulait la suivre pour le reste de sa vie. Il souhaitait fonder un ordre masculin voué à l'honneur de Marie Immaculée. Il devient le premier fondateur en Pologne. Il lui a fallu une dizaine d'années pour réaliser ce désir.

"Norma Vitae"

A la recherche de candidats confrères et d'une place pour le siège de la communauté, le moine Stanisław Papczyński décida de rejoindre plusieurs ermites vivant dans la forêt de Korabiewska près de Skierniewice. À la volonté de l'inspecteur, Mgr Jacek Święcicki, il est devenu leur supérieur. Il s'est efforcé d'organiser la vie de cette communauté sur la base de la règle "Norma vitae" qu'il avait préparée et des recommandations post-visite de l'évêque.

Dans la règle qu'il a préparée, il écrit : « Je crois en tout ce que croit la Sainte Église romaine... et, surtout, je confesse que la Sainte Mère de Dieu, Marie, a été conçue sans péché originel », bien qu'à cette époque ce la vérité n'était pas encore solennellement définie comme une foi dogmatique. Le deuxième point important du projet de règle était lié aux expériences mystiques du fondateur de la Congrégation des Pères mariaux concernant l'intercession pour les morts. Il recommandait à ses frères : « Priez, frères, pour les âmes du purgatoire, car elles souffrent des tourments insupportables. Il savait que beaucoup de soldats meurent sans être réconciliés avec Dieu. Il était également conscient du fait qu'un grand nombre de personnes mouraient à la suite d'épidémies fréquentes. Il a proclamé que c'est le devoir d'un chrétien de les aider par la prière. Il assigna aussi d'autres tâches apostoliques à ses confrères. Il voulait qu'ils aident les curés à entendre les confessions et à prêcher parmi les groupes les plus négligés sur le plan religieux.

Le 24 octobre 1673, au cours de laquelle l'évêque Jacek Święcicki approuva l'existence d'une jeune communauté dans la forêt de Korabiewska sur la base de la "Règle de vie" et de ses recommandations post-visite. Un rôle très important dans la vie de la communauté en développement a été joué par l'évêque Stefan Wierzbowski, qui en 1677 lui a confié l'église de la Cène du Seigneur avec un monastère adjacent à Góra près de Varsovie. Deux ans plus tard, l'institut du Père Papczyński a été créé par le même évêque de droit diocésain. C'est alors que le père Papczyński partit à pied pour Rome afin d'obtenir également l'approbation papale pour sa congrégation.

Rome

Le pèlerinage lui a pris plusieurs mois. Le séjour dans la ville sainte n'a pas apporté les résultats escomptés, car le pape Alexandre VIII est décédé à cette époque et, après sa mort, le plus long conclave du XVIIe siècle a eu lieu. Après six mois de séjour à Rome, le père Papczyński, poussé par des problèmes de santé, est retourné en Pologne et a envoyé l'un des moines - le père Joachim Kozłowski au nouveau pape. C'est lui qui, après avoir surmonté de nombreuses adversités, obtint le consentement papal. Le Saint-Père Innocent XII, par l'acte de "Exponi nobis nuper", annonce en 1699 que les Mariens reçoivent la Règle des Dix Vertus de la Bienheureuse Vierge Marie et sont rattachés à l'Ordre des Franciscains Réformés. La règle proposée aux Mariens était dans la lignée de celle rédigée par le Père Papczyński et correspondait à l'idée de son Ordre.

Le père Joachim retourna en Pologne avec la joyeuse nouvelle au printemps 1701. Le 6 juin, le père Papczyński prononça des vœux solennels au nonce apostolique et, un mois plus tard, il les accepta de ses frères. Saint Stanislas de Jésus Mary Papczyński est décédé le 17 septembre 1701 à Góra Kalwaria en tant que supérieur général de l'Ordre marial.

Il convient de souligner que la communauté religieuse mariale fondée par le père Stanisław Papczyński est le premier ordre masculin d'origine polonaise.

X