SANCTUAIRE
LA MÈRE DE NOTRE LICHEN
LA DOULOUREUSE REINE DE POLOGNE

DÉFILER VERS LE BAS

La procession des mages à Licheń - les rois ont fait des cadeaux au nouveau-né Jésus

Dans l'expérience de la célébration de l'Epiphanie, les participants de la somme dans la basilique de Lichen ont été aidés par la mise en scène des Rois Mages, qui a eu lieu juste avant la messe de midi.

Dans son homélie, le Père Custode nous a encouragés à regarder ce que la célébration d'aujourd'hui veut nous dire. Il a souligné que les mages, selon le texte original de l'Évangile grec, étaient des magiciens. Ils pouvaient lire beaucoup dans les étoiles. Ils appartenaient à l'élite intellectuelle du monde contemporain. C'étaient des gens curieux de l'univers avec des cœurs ouverts aux signes qu'on leur donnait à lire. Il est important pour nous de pouvoir lire ce langage compréhensible pour nous tous. En regardant le monde dans lequel nous vivons, nous pouvons rencontrer Dieu. L'étoile nous rappelle de voir en elle la sagesse et la toute-puissance de Dieu qui est présent dans la réalité environnante.

La cérémonie a été suivie par des rois avec entourage et bergers. Puis la suite avec le service liturgique et le célébrant, le P. Janusz Kumala, MIC, s'est rendu à la crèche de Bethléem, où les rois ont offert des cadeaux au nouveau-né. La procession était accompagnée par la musique du Sanctuary Brass Quintet. Les enfants présents à la cérémonie ont reçu des couronnes colorées.
 

Voir: une nouvelle crèche dans la basilique de Licheń

Avant le début de l'Eucharistie, selon l'ancienne tradition, les dates des fêtes mobiles célébrées cette année étaient annoncées. Les racines de ce rite chanté remontent aux Pères de l'Église. Il n'y a pas que des raisons pratiques. Il souligne également la relation étroite entre les fêtes de l'Incarnation et de la Rédemption.
« Les rois apprirent qu'il avait déjà été écrit avec les prophètes que Bethléem serait le lieu d'où sortirait le Seigneur - Berger du Peuple d'Israël. Ils ont écouté cette Parole et l'ont acceptée. La Parole de Dieu est-elle pour moi un espace dans lequel j'apprends à connaître Dieu ?" - a demandé le P. Kumala. Le célébrant a également souligné que les prêtres connaissaient les Écritures mais ne sont pas allés à Bethléem. « Il peut y avoir quelque chose qui empêche le cœur d'une personne de venir à Dieu. Nous devons faire attention à ne pas être de tels chrétiens. Une autre personne est aussi le chemin vers Dieu. Dieu se révèle à nous - il veut nous rencontrer dans notre vie de tous les jours. Si dans mon travail j'agis pour le bien de mes prochains, je rencontre Dieu, ce temps me rapproche de Lui" Dit le conservateur du sanctuaire Lichen.
 
Le 6 janvier, la craie et l'encens étaient traditionnellement bénis, que les fidèles pouvaient emporter chez eux pour marquer les portes de leurs maisons.
La liturgie a été précédée d'un concert de chants de Noël interprété par Barbara Kaczor, organiste à la basilique de Lichen. Le dimanche suivant, les prêtres mariaux vous invitent à un spectacle verbal et musical appelé "A la table de Noël", qui aura lieu après les messes de 12h00. Les interprètes seront Bogusław Morka (ténor, soliste du Teatr Wielki - Opéra national polonais et du Théâtre musical rom de Varsovie), Ryszard Morka (basse) et Agnieszka Kozłowska (soprano).
Les rois à venir donnent des cadeaux au bébé né Jésus

Texte et photos : Service de presse du Sanctuaire

Partager la publication

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email
X