SANCTUAIRE
LA MÈRE DE NOTRE LICHEN
LA DOULOUREUSE REINE DE POLOGNE

DÉFILER VERS LE BAS

Atelier "Shaping Assertive Attitudes", 26-28 octobre

Comment dire « non » et exprimer ses besoins dans le respect de soi et des autres ? De telles attitudes ont été apprises par les participants de l'atelier psychologique "Former des attitudes assertives"

Le but de l'atelier est de façonner une expression de soi assertive d'une manière qui soit compatible avec vous-même, mais en même temps non agressive, vous permettant de garder vos limites par rapport à l'autre et à vous-même. Il ne s'agit donc pas seulement de savoir dire non. Quels problèmes les participants signalent-ils ? - Des gens viennent qui veulent savoir exprimer leurs besoins de manière assertive, comment ne pas succomber aux personnes qui leur mettent la pression. Soit ils succombent aux personnes qui mettent la pression sur eux, dépassent leurs limites, soit ils se battent pour leurs besoins de manière trop insistante.

Participants aux activités de l'atelier

Dans un premier temps, les participants apprendront ce qu'est l'assertivité, comment la distinguer des autres comportements, et le tout se déroule dans une formule d'atelier. - Ils découvrent qu'il ne s'agit pas seulement de dire "non", mais d'une série de façons différentes de s'exprimer. Ils ont la possibilité de regarder les scènes et de les pratiquer. Le groupe de l'atelier est petit, composé d'une douzaine de personnes environ, afin que chacun ait le temps de poser des questions, de pratiquer ce qui lui pose problème et d'apprendre de nouvelles informations - a informé le responsable.

Pour Mme Iwona et Ewa de Kalisz, le travail de groupe était important pendant la réunion. - Nous avons été encouragés tant par le sujet que par la forme de ces ateliers. J'apprécie le fait qu'il ne s'agit pas seulement d'une conférence sur un sujet donné, mais surtout, nous avons la possibilité de mener des conversations et des scènes de genre afin d'utiliser les informations acquises en pratique dans des situations spécifiques.

La plus grande difficulté des visiteurs est de refuser, la difficulté de dire « non ». - Certaines personnes ne veulent pas répondre aux demandes, et pourtant elles cèdent, et par conséquent se sentent mal à ce sujet. La difficulté apparaît également dans l'expression de vos sentiments - positifs ou difficiles, dire "je", exprimer clairement ce que je veux dire - comment est-ce que je me sens, est-ce que je le perçois ? Que se passe-t-il avec moi ? - a mentionné le psychologue.

Les ateliers sont strictement psychologique, mais il y a aussi du temps libre que les participants peuvent utiliser librement. Ils l'utilisent souvent pour le développement spirituel - incl. en participant à des services ou pour de longues promenades le long des ruelles tranquilles du sanctuaire de Licheń.

Partager la publication